Ranx
ATARI ST
Hits

Je devait avoir 13 ans quand ce jeu est sortit, je voyait la pub de ce jeu dans le magazine Tilt. Étant abonné à Amstrad Cent pour Cent... et ça me faisait chier de ne pas voir ce jeu UBI Soft avec toutes ces jolies couleurs arriver sur mon CPC ! ... et j'ignorait que c'était un personnage de B.D ! ! 

Musique : Charles CALLET - Graphismes : Blitz Team (décors) & Imagex Team (personnages)

Programmation : New Bits & Eric SAFAR (dans la version française)

SAUVER LE MONDE ...

OU PAS ...

Pour résumer la situation, Ranx, un robot pervers, bourrin et immoral doit sauver le monde d'un virus qui est en train de décimer la planète (heu .. on a déjà eu mieux comme profil de héro). Ranx a une petite amie, Lubna, qui je le rappel, dans la BD, n'a que 12 ans et est décrite comme une vraie chaudasse adepte des viols collectifs, de la drogue etc. Oui. T'as bien lu ! Et tu pourra vérifier si tu te procures ces fameuses BD. Ce jeu a donc pour héro un robot pédophile (!!!) Seuls ceux qui connaissaient la BD pouvaient faire ce lien car ces détails sur Ranx n'apparaissent bien évidement pas dans le jeu, ni dans son manuel. 

 

 
Si tu te souvient du premier numéro d'Amstariga j'avais fait la map du jeu et donné la soluce avec un stream de ce jeu que j'avais réalisé sur Atari ST. D'ailleurs Éric Safar, le codeur de la version Atari ST ; était présent ce soir là et m'avait fait l'honneur d'intervenir sur le Tchat.
 
On va donc s'attarder sur cette version Atari ST. (ndr : dans le test d'origine j'avais testé la version Amiga, et dans celui ci la version ST en anglais car je n'ai pas le jeu originale en version française)
 
Comme à chaque test je me replonge dans les vieux magazines pour voir comment les jeux étaient accueillit à l'époque ... Je suis pas déçu ... Ranx se fait défoncer par (encore) notre bien connu journaliste Alain Huyghues-Lacour.
À la lecture de son test dans la rubrique « Rolling Softs » il n'a visiblement pas comprit l'histoire et ce qu'il fallait faire dans le jeu, pas étonnant qu'il n'en comprenne pas l'intérêt ... Il parle curieusement des «combats qui ne sont pas passionnants» mais c'est un jeu d'action / aventure ... Les combats n'ont pas besoin d'être «passionnant». La réalisation «assez plate» dont il parle n'est même pas argumentée ...
 
Finalement c'est son avis qui est plutôt «plat» et son test non plus n'est pas très «passionnant» ... on apprends absolument rien sur le jeu ... bref il a écrit de la merde après avoir joué 5mn au jeu (6mn53 d'après son écran de jeu lol), une fois de plus.
 
Le jeu a eu un test un peu meilleur dans le magazine Joystick n°9, mais idem ... le journaliste (qui n'a pas signé son article) n'y a pas joué ... on le comprends en lisant l'article ...

 

Ranx possède donc ce vaccin appellé X03 qui est destiné à éradiquer l'épidémie en question. Mais au fil du jeu on apprends que Lubna est séquestrée dans une chambre d'hôtel par son père (qui est de mèche avec l'ambassade japonaise à qui il a confié la carte magnétique de sa chambre)

Et ce dernier a également placé une bombe dans le cerveau de Ranx et on a pas plus de 48 heures pour trouver un moyen de la désamorcer (dans le jeu c'est 48mn).

 

LE RÊVE AMÉRICAIN

Donc soit on prends notre mission au sérieux soit on trouve le jeu marrant (car oui il l'est !) et on défonce tout le monde en transformant les rues en bain de sang.

Notre temps est compté. La jauge de gauche t'indique le niveau d'énergie électrique de Ranx, quand à celle de droite c'est pour évaluer les dommages si jamais tu te fais tirer ou taper dessus (l' animation est amusante quand Ranx perds ses composants électroniques). On peut facilement se recharger en tapant dans des réverbères ou dans des armoires électriques (voir photo ci-dessus). Par contre trouver des composants électronique, dans des caisses en bois que l'on explose à coup de pied, c'est certes facile mais y'en a pas beaucoup dans le jeu, donc il faut faire gaffe à pas trop «foncer dans le tas», une certaine stratégie de combat est à étudier, parfois c'est mieux d'éviter un ennemis.
Les ambiances du jeux sont remarquable sur Amiga, on se croirait en Italie avec des bruits de klaxon, de moto, on entends des gens. Malheureusement dans la version Atari ST il manque cette ambiance qui nous plonge complètement dans l'univers du jeu. Il Il nous reste juste le crie de douleur des prostituées quand on leur balance un coup de pied sanglant !
 

Bref les FX sont très réussit ! Ranx peut prendre le métro, parcourir les rues de Rome dans un premier temps et aussi discuter avec tous les personnages du jeu via l'icone de la bulle dans le hud en bas.

Une seule règle : Taper. Et oui c'est un bourrin donc pour gagner de l'argent il faut aussi défoncer les parcmètres ... mais attention aux flics !

Certaines boutiques vendent des objets (revues pornographique, fleures et ... billets d'avion ! )

Hormis ses poings Ranx peut tout au long du jeu ramasser des grenades (cachées dans des caisses la plupart du temps).

Et donc la première phase du jeu consistera à trouver le moyen de quitter Rome pour aller à New York ... et oui on nous apprends que seul les américains sont capable de désamorcer cette foutue bombe. 

 

 

 

NEW YORK

Arrivé à New-York on est dans le même genre de décor, avec encore et toujours des Yakusa qui nous tirent dessus, d'ailleurs on retrouve un de ces abrutis planqués dans une poubelle genre «y va pas m'voir» et un autre même sous une bouche d'égout ! D'ailleurs c'est très drôle car en sautant sur cette bouche d'égout on l'écrase dessous comme une merde ! ah ah ah !

Bon cette fois ci on a un autre hôtel dans lequel on peut visiter chaque chambre et il faut trouver où se cache le président des États Unis. On trouve assez facilement, le jeu n'est vraiment pas compliqué, c'est surtout juste du fun. Les énigmes en réfléchissant un peu sont logiques et nous amènes là

 où il faut. J'ai mis tout en bas deux écrans, dont l'un est prit sur la version Atari ST du jeu et l'autre sur la version Amiga. Si on regarde chaque éléments du décor on aperçois les choix graphique ainsi que les palettes utilisées pour les deux.
 
Mais je me pose la question, pourquoi avoir «censuré» le drapeau américain ? Est-ce une censure ou bien est-ce pour une autre raison ? Pareil le panneau avec la tête de mort a été un peu estompée par le choix des couleurs.
 
Et même graphiquement, on observe que les briques sont plus travaillées sur la version ST. J'ai voulu vérifier si les petits easter-eggs du jeu étaient présent dans la version Amiga, et pas de soucis ils sont bien là, ont en parlera d'ailleurs un peu plus loin.

LA RUE DU CUL !

Le métro ressemble un peu à celui de Rome ... rien de spécial à dire à ce sujet. En revanche quand on en sort on tombe nez à nez (mieux vaut que ce soit le nez d'ailleurs !) avec deux gays habillés de cuire, casquette et armés d'un fouet ! ah ah ah ! Le jeu nous oblige à leur balancer une grenade sinon Ranx se fait fouetter et on ne passe pas. On retrouve encore des flics, qui n'ont d'ailleurs rien de spécial à nous raconter. On trouve des maisons closes avec (encore) des putes, un club «gay paradise» ... Ce jeu est un hommage au plus vieux métier du monde, car y'a pas une seule rue sans en croiser une. Bon j'avoue que passé la surprise du jeu lors de la première prise en main, on est vite blasé par les petits détails liberticides qu'il nous offre. On s'attache plus à l'aventure en elle même.

 

 
 

 

SEX, DROGUE et ... SEX !

Ô My fucking GOD ! Je me souvient que la première fois que j'ai joué à ce jeu, mon délire était de voir si on pouvait entrer dans les chambre d'hôtel, et ensuite de les visiter une par une pour voir si elles étaient toutes différentes ! On retrouve des décors similaires, voir identiques d'une chambre à l'autre, avec pour seule réelle différence la personne qui l'occupe. A défaut de tomber sur une petite vieille qui vous donne des coups de canne, tu pourras à ton tour utiliser TA canne pour tirer un coup avec des putes-punk, ou bien des putes-aux-cheveux-bleus MDR et c'est pas des conneries, Ranx peux vraiment se les taper avec un gameplay dédié ! D'ailleurs passe ta souris sur les photos de l'articles tu verras les screen s'animer LOL !

 

Dans le jeu il n'y a qu'une seule pute qui refuse de s'envoyer en l'air, et si par méchanceté tu la tabasses parce qu'elle t'a vexé, tu entendra une digit vocale d'homme Ah ah ah en fait c'était un travestit ! (toutes les autres on une digit vocale de femme)

Alors tu t'en doute pour t'offrir leurs service il va falloir payer ... certaine te disent qu'elle font des spécialités et tu payes pas super chère.

Pour d'autre tu vas devoir lâcher 400$. Mais si tu utilises cet argent (qui je le rappel est de l'argent public vu que tu l'a volé en défonçant les parcmètres) tu ne pourra pas acheter de billet retour 

pour Rome ou autre objets utiles pour finir le jeu !

Mais c'est pas très grave ... tu veux récupérer ta tune ? c'est simple le jeu te permet, après consommation, de défoncer (dans le sens taper, cogner etc. hein) la pute pour récupérer ton blé ... donc en fait, finalement c'est gratuit ... oui je sais ce jeu est 

complètement immoral et infâme ... Par contre ... t'as intérêt à ne pas jouer comme une merde car, si RanX à un soucis électronique à l'entre-jambe, aucun de ces petits easter-eggs ne pourra se déclencher ...
Donc finalement la récompense ne sera que pour les joueurs qui le méritent ;)
 
 
 

 

DONC EN FAIT

Alors oui, c'est très très mal. C'est même vilain vilain de défoncer les chiens, les flics, les gays les putes et les vieilles ... mais c'est ce qui fait tout le charme du jeu et son originalité !

Il n'y aurai pas cet univers je ne pense pas que l'aventure et les énigmes suffisent à en faire un aussi bon jeu. Les animations rendent le jeu vivant, mais pas autant que la bande sonore de cette version Amiga qui est vraiment immersive. Les animations sont bonnes mais j'ai déjà vu mieux ailleurs et l'accès au menu du bas est quelques fois pas super précis. RanX reste selon moi un bon jeu auquel on s'amuse réellement !

Zisquier

 

 

Attachments:
Download this file (Ranx (1990)(UBI Soft)(Disk 1 of 2).stx)Ranx (1990)(UBI Soft)(Disk 1 of 2).stx[image STX du disk 1(UK)]1833 kB2020-06-28 13:45
Download this file (Ranx (1990)(UBI Soft)(Disk 2 of 2).stx)Ranx (1990)(UBI Soft)(Disk 2 of 2).stx[image STX du disk 2(UK)]921 kB2020-06-28 13:45
Download this file (Ranx (1990)(UBI Soft)(FR)(Disk 1 of 2)[!].stx)Ranx (1990)(UBI Soft)(FR)(Disk 1 of 2)[!].stx[image STX du disk 1(FR)]1807 kB2020-06-28 13:46
Download this file (Ranx (1990)(UBI Soft)(FR)(Disk 2 of 2)[!].stx)Ranx (1990)(UBI Soft)(FR)(Disk 2 of 2)[!].stx[image STX du disk 2(FR)]914 kB2020-06-28 13:46
Download this file (Ranx.pdf)Ranx.pdf[Manuel en français du jeu]1192 kB2020-06-28 13:47